RISQUE ECLAIRAGE

Cette évaluation doit être systématique, quelle que soit l’activité de l’entreprise, même s’il n’y a pas d’exposition à priori du fait des activités de travail. L'objectif est d'évaluer le niveau des risques dans l’entreprise, afin de permettre aux employeurs de prendre les mesures de prévention adaptées.
 

RÉGLEMENTATION

Code du travail Art. R4223-1 à R4223-12

L'éclairage doit être conçu et réalisé de manière à éviter la fatigue visuelle, ainsi que les affections de la vue qui en résultent, et permettre de déceler les risques perceptibles à la vue. Les locaux de travail doivent autant que possible disposer d'une lumière naturelle suffisante.

Code du travail Art. R4223-4

Eclairement minimal

Voies de circulation intérieure

40 lux

Escaliers et entrepôts

60 lux

Locaux de travail, vestiaires, sanitaires

120 lux

Locaux aveugles affectés à un travail permanent

200 lux

Zones et voies de circulations extérieures

10 lux

Espaces extérieurs où sont effectués des travaux à caractère permanent

40 lux

Circulaire du 11 avril 1984

Type d'activité

Eclairement minimal

Mécanique moyenne, travaux de bureaux

200 lux

Travail de petites pièces, bureaux de dessin, mécanographie

300 lux

Mécanique fine, gravure, comparaison de couleurs, dessins difficiles, industrie du vêtement

400 lux

Mécanique de précision électronique fine, contrôles divers

600 lux

Tâches très difficiles dans l'industrie ou les laboratoires

800 lux

 

QUELQUES EXEMPLES DE VALEURS RECOMMANDÉES

Type d'intérieur, tâche ou activité

E(lux)

IRC ou RA

Plan de référence

Travail à l'établi

300

80

0.85 m au dessus du sol par défaut.

Travail de précision et contrôle de qualité

750

80

0.85 m au dessus du sol par défaut.

Machine outils, usinage de précision

500

60

0.85 m au dessus du sol par défaut.

Mécanique de précision

1000

80

0.85 m au dessus du sol par défaut.

Travail sur écran (écriture, lecture, traitement de données)

500

80

0.85 m au dessus du sol par défaut.

Circulation et couloirs

100 
(150 lux s'il y a des véhicules sur l'itinéraire)

40

Au niveau du sol

Magasins et entrepôts

100
(200 lux en cas d'occupation permanente)

60

0.85 m au dessus du sol par défaut.

 

MOYENS DE PRÉVENTION TECHNIQUES

  • Privilégier la lumière du jour à la lumière artificielle (éviter les locaux borgnes)
  • Assurer un éclairage général homogène
  • Utiliser des lampes adaptées aux tâches à accomplir : bon rendu des couleurs, éclairement suffisant…
  • Respecter des rapports de luminances faibles entre les différents éléments de l’environnement de travail
  • Ajouter des lampes d’appoint adaptées si besoin (bras articulé, loupe de précision, …)
  • Éviter les éblouissements directs et indirects 
    (store à lamelles inclinables verticales : Est/Ouest, horizontaux : Sud, filtre anti-UV sur les fenêtres, …)
  • Prévoir du matériel et des équipements adaptés (surfaces mates ou satinées pour les plans de travail, grille de défilement anti-éblouissement ou diffuseur pour les luminaires, …)
  • Rendre accessible et facile l’utilisation des interrupteurs
  • Pour obtenir un même niveau d’éclairement, préférer l’installation d’un plus grand nombre de luminaires mais d’intensité moindre
  • Préférer des systèmes d’éclairage pouvant se régler en intensité (plusieurs lampes par zone avec un interrupteur par lampe, variateur d’intensité, …)
  • Prendre en compte l’apport de chaleur générée par les lampes lors du choix
  • Choisir des luminaires avec des coefficients d’empoussièrement faible
  • Avoir des caractéristiques homogènes pour les lampes d’une même zone (IRC, Température de couleur, puissance)
     

MOYENS DE PRÉVENTION HUMAINS

  • Informer et former les travailleurs (implantation du poste, nuisances liées au problèmes d’éclairage,…).
     

MOYENS DE PRÉVENTION ORGANISATIONNELS

  • Assurer des temps de pause afin de limiter la fatigue visuelle
  • Prévenir les fluctuations d’éclairement ou y remédier au plus vite (entretien et changement du matériel : tube, starter, ballast,…)
  • Prévoir une maintenance périodique (désempoussièrement, changement des lampes en série,…) et la consigner dans un document
  • Préférer des salles de pause avec vue sur l’extérieur
  • Varier les activités ayant des contraintes visuelles différentes
  • Optimiser l’implantation des postes par rapport à la lumière naturelle et artificielle
  • Positionner les écrans perpendiculairement aux fenêtres
  • Regarder au loin régulièrement.

Nous Trouver

SMIE Châteaubriant
8 rue des Tanneurs
44110 Châteaubriant
02 40 28 00 69

SMIE Derval
14 rue de la Garlais
44590 Derval
02 40 28 01 42

Nous Contacter

Standard téléphonique
Du Lundi au Vendredi
De 08h30 à 12h00
Et de 14h00 à 17h00